Transport en commun

OC Transpo offre le tarif le plus élevé pour un aller simple au Canada. Il ne peut pas rivaliser avec les taux de stationnement bas de la ville et les nouvelles « entreprises de covoiturage », dont les services peuvent être même moins chers que le transport en commun offert par OC Transpo.

Au fur et à mesure que les tarifs augmentent dans la ville d’Ottawa, OC Transpo n’accorde que des rabais très limités et aucun soulagement n’est à prévoir: une augmentation annuelle de 2,5% signifie qu’un trajet aller-retour du transport en commun coûtera 14,62 $ en 2048.

En 2018, alors que les étudiants collégiaux et universitaires bénéficient d’une réduction avec un tarif équivalent à 51.88$/mois, les élèves de l’école primaire et secondaire, entre 13 et 19 ans, dont le transport n’est pas pris en charge par le consortium scolaire doivent, eux, payer 89,75$/mois, soit 1 077$/an.   

Il est primordial de revoir ce tarif  à la baisse afin de favoriser le déplacement de nos adolescents dans la ville, améliorer l’accès à l’éducation et aussi inciter ces jeunes, représentant les utilisateurs primaires futurs des services de transport en commun, à préconiser les services d’OC Transpo.

Des villes d’un peu partout dans le monde ont déjà pris les mesures nécessaires pour remédier à cette situation. Il y a, même près de chez nous, des exemples concrets dans des villes avoisinantes, ainsi que dans d’autres grandes villes du pays:

–    Kingston (ON) : où les élèves de la 9e à la 12e année qui fréquentent des écoles publiques, séparées et privées, ou encore qui suivent un enseignement à domicile, peuvent utiliser GRATUITEMENT Kingston Transit durant l’année scolaire.

–    Sherbrooke (QC) : où l’autobus est gratuit pour les élèves du primaire au secondaire ainsi que pour les étudiants collégiaux et universitaires.

–    Calgary, Saint-Joseph-du-Lac & Winnipeg : offrent le transport gratuit sur l’étendue de leur territoire.

Nous voulons que la prochaine génération prenne l’habitude d’utiliser les transports en commun et s’éloigne, par choix, de la conduite isolée.

Nous reconnaissons qu’une réduction des tarifs entraînera des coûts additionnels et que des sources de financement devront être identifiées. Cependant, faire de la jeunesse et l’éducation une véritable priorité requiert nécessairement d’importants investissements.

Nos actions d’aujourd’hui aideront à façonner l’avenir; c’est maintenant que nous devons agir. Surtout considérant les changements importants à nos services de transport en commun qui se produiront prochainement à Ottawa avec l’introduction du train léger : aidons nos jeunes à s’identifier et s’accrocher au transport en commun en leur offrant une solution abordable.

http://www.octranspo.com/tarifs/usagers_etudiants